Qu’est-ce qu’une gestalt et pourquoi la fermer ?

L'homme

Dès que les non-initiés touchent à la psychologie, ils sont immédiatement bombardés d’une série de termes peu familiers et incompréhensibles. Par exemple, on dit souvent qu’il existe une gestalt qui doit être fermée. Il existe même une Gestalt-thérapie pour y remédier. Mais que signifie ce mot et de quoi parlons-nous ? Où se trouvent tous ces gestalts dans la vie quotidienne et qu’en faire ?

Qu'est-ce qu'une gestalt et pourquoi la fermer ?

💚 Sur le sujet : Qui a le plus de followers sur Instagram – Les 40 comptes les plus populaires.

 

Qu’est-ce qu’une gestalt ?

Le terme gestalt lui-même est clairement d’origine allemande, littéralement traduit par « figure ». Mais en termes de psychologie, il est plus correct de parler d' »intégrité ».

Ainsi, une gestalt est quelque chose qui se compose de plusieurs parties ou composantes, mais qui est plus qu’une simple somme composite.

La psychologie de la Gestalt a été rendue populaire par les psychologues allemands Max Wertheimer, Kurt Koffka et Wolfgang Köller il y a plus d’un siècle. Ils se sont demandés comment le cerveau pouvait traiter adéquatement un flux de données chaotiques. Au début, il s’agissait simplement de percevoir des signaux sonores et lumineux. Mais au fil du temps, la Gestalt a commencé à aborder des notions plus larges également. Cette approche peut être utilisée pour expliquer la prise de décision, la réflexion et l’apprentissage chez l’homme. Les psychologues de la Gestalt pensent que notre cerveau, sur la base de la motivation et de l’attente, forme une sorte d’images holistiques, les gestalts.

Au début, cette branche de la psychologie a saisi certaines caractéristiques du cerveau sans en expliquer la nature. Mais au fil du temps, la neurophysiologie a contribué à jeter les bases de la Gestalt-thérapie. Notre cerveau a découvert des neurones qui répondent à des stimuli complexes, comme le visage dans son ensemble plutôt que des caractéristiques individuelles. D’autres recherches ont montré qu’une personne saisit souvent l’ensemble de l’image avant ses composantes individuelles. Lorsque nous regardons la photo d’une forêt, nous y voyons des arbres, mais nous ne comprenons pas immédiatement lesquels. Et au début des années 2000, une autre caractéristique étonnante du cerveau a été découverte : le codage prédictif. Notre esprit est capable d’anticiper les développements en se basant sur notre expérience, sur les images holistiques, les gestalts, stockées en lui.

💚 Sur le sujet : La règle du 1 % : pourquoi certains obtiennent tout et d’autres rien ?

 

Qu’est-ce qu’une gestalt inachevée ou non fermée ?

Le désir de complétude est l’une des propriétés fondamentales de la gestalt. Une Gestalt inachevée est quelque chose que nous n’avons pas entièrement traité, une affaire inachevée. Par exemple, une gestalt inachevée dans une relation – un problème non résolu dans votre vie personnelle vous distraira constamment, générera de plus en plus de pensées et vous empêchera d’y mettre la touche finale. La relation est-elle définitivement brisée ou y a-t-il encore une chance de la restaurer ? De telles pensées ne vous permettront pas d’aller de l’avant.

Un simple déplacement au magasin pour faire des courses ne peut être considéré comme la clôture d’une gestalt complexe, car cet événement ne nécessite pas d’ordonner sa vie et de prendre conscience de ses problèmes. Mais si le besoin d’aller au magasin s’est formé, mais que l’action n’a pas eu lieu, alors la personne reçoit un cycle incomplet de contact avec la vie qui l’entoure. Une gestalt inachevée y apparaît. Vivre avec lui, c’est comme vivre dans une rénovation inachevée. C’est possible, mais il y aura un manque de satisfaction constant et éprouvant pour les nerfs.

Une gestalt incomplète peut facilement être identifiée par des schémas psychologiques identifiés dans le comportement et les expériences. Il peut s’agir d’une sorte de « blocage », où la psyché fait une fixation sur des événements ou des relations inachevés. C’est le cas d’une rupture dont le motif reste flou. Ou une conversation désagréable au travail au cours de laquelle vous n’avez pas réussi à communiquer pleinement vos pensées. Un autre comportement est une sorte de « râteau » sur lequel on veut constamment marcher. Mais dans cet aspect, c’est une situation qui se répétera si elle n’a pas été traitée au bon moment. Le psychisme se saisit de ces situations afin de les traiter d’une manière qui lui est déjà familière. Par exemple, si une personne a été humiliée ou maltraitée dans son enfance, elle recherchera inconsciemment un environnement dans lequel elle subira un traitement similaire à l’âge adulte.

💚 Sur le sujet : Lina Medina est la plus jeune mère de l’histoire de la médecine à avoir donné naissance à l’âge de 5 ans.

 

Pourquoi fermer la gestalt ?

Nous sommes ici immédiatement confrontés à une idée fausse. Le fait est qu’il est souhaitable de fermer la gestalt, mais pas du tout nécessaire. Parfois, le problème n’a tout simplement pas de solution, il ne sert à rien de s’acharner dessus. Il suffit d’abandonner la question et de changer l’orientation de sa vie à la lumière de la situation. Il est important de réaliser que les tâches précédentes ne sont tout simplement plus pertinentes à ce stade ; il vaut mieux les abandonner que de se tourmenter pour l’inachèvement d’une tâche déjà sans importance.

La fermeture de la gestalt est importante pour plusieurs raisons :

  • Maintenir la santé mentale. Les psychologues de la Gestalt pensent que les besoins d’une personne peuvent évoluer successivement lorsqu’ils sont satisfaits. Il s’agit autant des besoins naturels (faim, soif) que des projets de vie, des aspirations. Si la gestalt n’a pas été fermée, les ressources du corps et du cerveau y sont consacrées. Cela se traduit dans la santé mentale par des sentiments d’anxiété, de colère non résolue, de douleur et d’autres émotions.
  • Être organisé et faire avancer les choses. Le psychologue soviétique Bluma Zeigarnik a découvert il y a plus d’un siècle l’effet de la mémorisation particulière des actions incomplètes. L’essence de ce phénomène est le désir de notre cerveau d’aller jusqu’au bout des choses, en se concentrant uniquement sur cela. Une gestalt non fermée prend le maximum d’attention, mais elle peut interférer avec d’autres tâches urgentes. Un exemple de l’effet Zeigarnik est celui des serveurs qui se souviennent des commandes en cours mais oublient immédiatement les commandes passées. C’est pourquoi il est important de ne pas retarder la réalisation des choses qui sont importantes pour vous. Non seulement ils sont nocifs pour le psychisme, mais ils vont également interférer avec d’autres activités.
  • Le calme et le sentiment d’avoir le contrôle de la situation. La théorie du codage prédictif enseigne que le cerveau veut apprendre à prévoir les situations du mieux qu’il peut. Et si la tentative est réussie, le corps produit un lot d’hormone du plaisir, la dopamine, en guise de récompense. N’est-ce pas agréable quand les choses se passent exactement comme on l’avait prévu ? Une tâche accomplie dans les temps apporte également une satisfaction et un sentiment de bonne action, car les prédictions du cerveau se sont réalisées.

💚 Sur le sujet : Desfaits intéressants sur le corps humain que vous ne connaissiez peut-être pas.

 

Comment fermer une gestalt ?

Comment fermer une gestalt ?

La Gestalt-thérapie a été inventée pour répondre à ces problèmes. Elle aide le patient à mieux se comprendre. Cette thérapie utilise certaines des techniques de la psychologie de la Gestalt, bien qu’elle n’y soit pas directement liée. Les techniques et les installations ont un rôle particulier à jouer.

Le thérapeute travaille avec le patient pour découvrir les affaires inachevées qui le troublent. Et ensuite, les options de fermeture de la gestalt sont élaborées. Cela peut se faire, par exemple, en simulant des situations. L’une des techniques consiste à faire en sorte que le patient se parle à lui-même. La thérapie peut vous aider à prendre confiance en vous, à être plus productif, à assumer la responsabilité de votre vie et à vous débarrasser des symptômes de dépression et d’anxiété qui existent depuis longtemps. Cependant, vous devez choisir votre médecin avec soin, il doit être certifié, faire preuve d’autant de tact que possible et communiquer avec lui dans le confort.

Mais vous pouvez aussi essayer de fermer votre gestalt par vous-même. C’est particulièrement important dans une relation où vous ne voulez pas laisser entrer une personne extérieure, même s’il s’agit d’un psychologue. Il y a trois étapes pour résoudre le problème :

  • Examinez la situation en écrivant honnêtement tous les avantages et les inconvénients de la relation, en n’oubliant pas de souligner toutes les choses qui provoquent du ressentiment et de l’irritation.
  • Rédigez votre propre scénario de la relation, ce que vous pensez qu’elle devrait être et pourquoi. Essayez de vivre cette nouvelle image, de la ressentir émotionnellement, d’y dire les bonnes choses et de faire les bonnes choses. Ce type de travail et de prise de conscience peut ne pas se produire la première fois.
  • Revisitez votre vie en termes de nouvelles expériences. Vous vous débarrasserez des sentiments d’inutilité et d’impuissance et améliorerez votre estime de soi. Travailler avec la gestalt permet de modifier la pensée et le comportement, en brisant les actions automatiques programmées.

💚 Sur le sujet : 100 photos avec des illusions d’optique dans la vie réelle.

 

Conclusion

La psyché humaine est un sujet délicat. Il existe peu d’outils de travail universels qui résolvent tous les problèmes. Il en va de même pour la gestalt. Pour entraîner sa conscience, il faut plonger dans l’inconscient et encore plus profondément avec des techniques spéciales. Le travail avec la gestalt aide à s’accepter tel qu’il est et encourage à répondre à ses véritables besoins, mais aussi à apprendre à évoluer et à changer.

🔥 Voir aussi :

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.