Pourquoi parlait-on le latin dans la Rome antique et l’italien aujourd’hui ?

L'homme

Le latin est considéré comme une langue morte. Certains de ses mots peuvent être trouvés dans la science et la jurisprudence, mais communiquer en elle est pour le moins étrange. Et dans la Rome antique, le latin était le principal moyen de communication. N’est-il pas étrange qu’une langue différente soit parlée dans l’Italie moderne ? Pourquoi cela s’est-il produit ?

Langue latine

💚 Sur le sujet : Qu’arriverait-il à la Russie si les océans du monde s’élevaient ou s’abaissaient d’un kilomètre ? (carte).

À une époque, il y a 3 000 ans, une tribu de Latins vivait à l’embouchure du Tibre, dans la péninsule des Apennins. Cette région s’appelait Lacium et ses habitants communiquaient en langue latine. La ville de Rome est apparue au centre de la région, et les tribus réunies autour d’elle ont été appelées les Romains.

Ce peuple guerrier a conquis de nombreuses tribus et leurs territoires. Le premier empire de l’histoire émerge, couvrant des terres allant de la péninsule ibérique à l’ouest jusqu’au fleuve Dniester/Nistru à l’est. Mais chaque nation conquise ayant sa propre langue, les mots locaux ont commencé à se mélanger au latin, le déformant.

La Rome antique

Avec la chute de l’Empire romain, cependant, de nouveaux pays ont commencé à apparaître sur son territoire, chacun d’entre eux recevant également sa propre langue, en fait un dialecte du latin. Le latin classique, en revanche, est resté en usage dans l’enseignement, les sciences, le travail de bureau et les services religieux. Quelques centaines d’années plus tard, à partir d’une forme parlée du latin, le latin vernaculaire, les bases de tout un groupe de langues nationales – les langues romanes – se sont formées.

Il faut dire que l’italien littéraire est apparu plus tard que le reste des langues romanes. Et il y a deux raisons à cela. Tout d’abord, le latin classique n’était pas pressé d’abandonner sa position dans les Apennins, contrairement aux anciennes provinces de l’Empire romain. Pendant longtemps, tous les écrits en Italie étaient en latin, et jusqu’au 13e siècle, les habitants de la péninsule ont continué à se désigner comme des Latins. Le deuxième facteur est la fragmentation politique de l’Italie. Les nouveaux dialectes nationaux étaient encore proches et compris par leurs voisins. Il n’était donc pas non plus nécessaire de créer une nouvelle langue commune.

Ce n’est qu’au XIVe siècle que la langue italienne commence progressivement à prendre forme. Pour cela, nous pouvons remercier les littéraires : Giovanni Boccaccio, Dante Alighieri et Francesco Petrarch. Certaines de leurs œuvres ont été écrites dans la langue parlée acceptée à Florence. Mais la formation définitive de la langue italienne ne s’est concrétisée qu’à la fin du XIXe siècle avec l’émergence d’un seul État, l’Italie (année de fondation : 1861).

🔥 Voir aussi :

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.